Talent, précocité et fort tempérament : voici le cocktail explosif qui a permis à l'ascension irrésistible de Carolina Marin.

La protégée de Fernando Rivas n'a jamais su attendre. Très tôt repérée après avoir débuté son apprentissage dans sa ville natale, Huelva, elle brise tous les stéréotypes. Une Espagnole n'avait jamais brillé à haut-niveau ? Dès ses 17 ans, elle remporte une médaille d'argent aux Europe juniors, avant de glaner le titre 2 ans plus tard.

Marin apprend vite... et bien ! Joueuse atypique, mêlant un style agressif et une grinta typique du sport espagnol, elle passe sans difficulté dans le monde des seniors. Elle passe un cap en 2013 aux Mondiaux de Guangzhou(quart de finaliste).

La suite ? Une longue litanie de succès qui l'a vu atteindre les sommets à une vitesse exceptionnelle. 2014 marque la consécration : à seulement 21 ans, elle confirme son statut de reine d'Europe à Kazan. Mais le plus beau reste à venir ! Lors des championnats du monde 2014 à Copenhague, elle écrit l'une des plus incroyables pages de l'histoire du badminton en devenant la troisième championne du monde du vieux continent face à la championne olympique de 2012 : Li Xuerui.

Souvent décriée pour son style trop expressif, Carolina Marin n'en demeure pas moins une joueuse attachante, qui réussit l'exploit de confirmer depuis ce titre, avec un palmarès à faire pâlir d'envie ses concurrentes. Son titre au All England en 2015 et son nouveau titre de championne du monde acquis à Jakarta confirment sa suprématie sur la discipline.

En remportant les Jeux Olympiques de Rio en 2016 face à la surprenante PV Sindhu, elle a déjà, à seulement 23 ans, conquis la planète badminton et remportait tous les titres majeurs possibles. Année après année, Carolina Marin continue de bâtir sa légende et ne compte pas s'arrêter en si bon chemin.

Une furia freinée par l'une de ses bêtes noires, Nozomi Okuhara. La Japonaise prive de médaille la reine espagnole aux Mondiaux 2017, avant de reprendre sa place sur le trône.
A Huelva, Carolina remporte son quatrième titre consécutifs aux championnats d'Europe. Lors des Mondiaux 2018, cette fois personne lui privera de sa couronne mondiale après sa victoire en finale contre P.V. Sindhu (21-19, 21-10).

En 2019, une rupture du ligament croisé antérieur lors de la finale à l'Indonésia Open marque un coup d'arrêt dans sa carrière.

Les performances de Carolina Marin

Saison Matchs joués Matchs gagnés Matchs perdus Différence
2022 10 8 2 +6
2021 28 25 3 +22
2020 31 24 7 +17
2019 37 30 7 +23
2018 47 38 9 +29
2017 49 37 12 +25
Voir le detail de ses matchs

Séléctionnez une année :

galerie photo image 62
galerie photo image 63
galerie photo image 64
galerie photo image 65
galerie photo image 66
galerie photo image 67
galerie photo image 68
galerie photo image 69
galerie photo image 70
galerie photo image 71
galerie photo image 72
galerie photo image 73
galerie photo image 74
galerie photo image 75
galerie photo image 76

Vous êtes à l'index numéro 77