Les ifb - Le palmarès

Retrouvez les palmarès des Yonex Internationaux de Badminton ainsi que l'historique des vainqueurs des Yonex IFB depuis plus de 10 ans ! Sans oublier notre résumé pour se remémorer toutes les compétitions !

Simple Hommes
photo de chen long
photo drapeau de la chine Chen Long
vs Jonatan Christie

21-19  21-12
Simple Dames
photo de An Se Young
drapeau de la Corée du sud An Se Young
vs Carolina Marin

16-21  21-18  21-5
Double Mixte
photo Praveen Jordan-Melati Daeva Oktavianti
photo drapeau de l'Indonésie Praveen Jordan-Melati Daeva Oktavianti
vs Zheng Si Wei-Huang Ya Qiong

22-24  21-16  21-12
Double Hommes
photo de Marcus Fernaldi Gideon-Kevin Sanjaya Sukamuljo
photo drapeau de l'Indonésie Marcus Fernaldi Gideon-Kevin Sanjaya Sukamuljo
vs Satwiksairaj Rankireddy-Chirag Shetty

21-18  21-16
Double Dames
photo de Lee So Hee-Shin Seung Chan
drapeau de la Corée du sud Lee So Hee-Shin Seung Chan
vs Kim So Yeong-Kong Hee Yong

16-21  21-19  21-12
Simple Hommes
photo chen long
photo drapeau de la chine CHEN LONG
vs Shi Yuqi

21-17   21-19
Simple Dames
photo akane yamaguchi
photo drapeau du japon AKANE YAMAGUCHI
vs Tai tzu ying

18-21  21-12  21-14
Double Mixte
photo siwei yaqiong
photo drapeau de la chine ZHENG SIWEI-HUANG YAQIONG
vs Yuta Watanabe-Arisa Higashino

21-11  21-14
Double Hommes
photo de chengkai haodong
drapeau de la chine HAN CHENGKAI-ZHOU HAODONG
vs Marcus Fernaldi Gideon-Kevin Sanjaya Sukamuljo

21-12  26-24
Double Dames
photo de matsumoto nagahara
drapeau du japon MAYU MATSUMOTO-WAKANA NAGAHARA
vs Gabriela Stoeva-Stefani Stoeva

21-10  21-8
Simple Hommes
photo srikanth kidambi
photo drapeau de l'inde KIDAMBI SRIKANTH
vs Kenta Nishimoto

21-14   21-13
Simple Dames
photo tai tzu ying
photo drapeau de taiwan TAI TZU YING
vs Akane Yamaguchi

21-4  21-16
Double Mixte
photo ahmad natsir
photo drapeau de l'indonesie TONTOWI AHMAD-LILIYANA NATSIR
vs Zheng Siwei-Chen Qingchen

22-20  21-15
Double Hommes
photo de lee lee
drapeau de taiwan LEE JHE-HUEI-LEE YANG
vs Mathias Boe-Carsten Mogensen

21-19  23-21
Double Dames
photo de polii rahayu
drapeau de l'indonesie GREYSIA POLII-APRIYANI RAHAYU
vs Lee So Hee-Shin Seung Chan

21-17  21-15
Simple Hommes
photo de shi yugi
drapeau de la chine SHI YUQI
vs Lee Hyun-Il

21-16   21-19
Simple Dames
photo de he bing jiao
drapeau de la chine HE BINGJIAO
vs Zhang Beiwen

21-9  21-9
Double Mixte
photo de zheng chen
drapeau de chine ZHENG SIWEI-CHEN QINGCHEN
vs Ko Sung Hyun-Kim Ha Na

21-16  21-15
Double Hommes
photo de boe mogensen
drapeau du danemark MATHIAS BOE-CARSTEN MOGENSEN
vs Bodin Isara-Nipitphon Phuangphuapet

19-21  21-18  3-0 ab.
Double Dames
photo de chen jia
drapeau de la chine CHEN QINGCHEN-JIA YIFAN
vs Chang Ye Na-Lee So Hee

21-16  21-17
Simple Hommes
photo de lee chong wei
drapeau de la malaisie LEE CHONG WEI
vs Chou Tien-chen

21-13   21-18
Simple Dames
photo de marin carolina
drapeau de l'espagne CAROLINA MARIN
vs Wang Shixian

21-18  21-10
Double Mixte
photo de ko kim
drapeau du japon KO SUNG-HYUN-KIM HA-NA
vs Praveen Jordan-Debby Susanto

21-10  15-21  21-19
Double Hommes
photo de lee yoo
drapeau du japon LEE YONG-DAE -YOO YEON-SEONG
vs Mads Conrad-Petersen-Mads Pieler Kolding

21-14  21-19
Double Dames
photo de huang tang
drapeau de la chine HUANG YAQIONG-TANG JINHUA
vs Luo Ying-Luo Yu

21-13  21-16
Simple Hommes
photo de chou tienchen
drapeau de taiwan CHOU TIEN-CHEN
vs Wang Zhengming

10-21  25-23  21-19
Simple Dames
photo de wang shixian
drapeau de la chine WANG SHIXIAN
vs Li Xuerui

21-15  8-3 (Abandon)
Double Mixte
photo de ahmad natsir
drapeau de l'indonesie TONTOWI AHMAD-LILYANA NATSIR
vs Chris Adcock-Gabrielle Adcock

21-9  21-16
Double Hommes
photo de boe mogensen
drapeau du danemark MATHIAS BOE-CARSTEN MOGENSEN
vs Hiroyuki Endo-Kenichi Hayakawa

18-21  21-9  21-7
Double Dames
photo de wang yu
drapeau de la chine WANG XIAOLI-YU YANG
vs Ma Jin-Tang Yuanting

21-15  21-9
Simple Hommes
photo de jan o jorgensen
drapeau du danemark JAN Ø. JØRGENSEN
vs Kenichi Tago

21-19  23-21
Simple Dames
photo de wang shixian
drapeau de la chine WANG SHIXIAN
vs Porntip Buranaprasertsuk

21-18  21-18
Double Mixte
photo de zhang zhao
drapeau de la chine ZHANG NAN-ZHAO YUNLEI
vs Xu Chen-Ma Jin

28-26  21-17
Double Hommes
photo de kido fernaldi
drapeau de l'indonesie GIDEON MARKUS FERNALDI-MARKIS KIDO
vs Koo Kien Keat-Tan Boon Heong

21-16  21-18
Double Dames
photo de bao tang
drapeau de la chine BAO YIXIN-TANG JINHUA
vs Tian Qing-Zhao Yunlei

21-13  21-17
Simple Hommes
photo de liew daren
drapeau de malaisie DAREN LIEW
vs Viktor Axelsen

21-18  21-17
Simple Dames
photo de mitani minatsu
drapeau du japon MINATSU MITANI
vs Saina NehWal

21-19  21-11
Double Mixte
photo de xu ma
drapeau de la chine XU CHEN-MA JIN
vs Qiu Zihan-Bao Yixin

21-17  19-21  21-18
Double Hommes
photo de ko lee
drapeau de la koree KO SUNG-HYUN-LEE YONG-DAE
vs Bodin Issara-Maneepong Jongjit

24-22  21-17  21-11
Double Dames
photo de ma tang
drapeau de la chine Ma JIN-TANG JINHUA
vs Christinna Pedersen-Kamilla Rytter Juhl

21-12  23-21
Simple Hommes
photo de lee chong wei
drapeau de la malaisie LEE CHONG WEI
vs Kenichi Tago

21-15  21-11
Simple Dames
photo de wang yihan
drapeau de la chine WANG YIHAN
vs Li Xuerui

21-15  21-19
Double Mixte
photo de fischer pedersen
drapeau du danemark JOACHIM FISCHER NIELSEN-CHRISTINNA PEDERSEN
vs Ma Jin-Xu Chen

21-17  21-14
Double Hommes
photo de jung lee
drapeau de la koree JUNG JAE-SUNG-LEE YONG-DAE
vs Cai Yun-Fu Haifeng

14-21  21-15  21-11
Double Dames
photo de wang yu
drapeau de la chine WANG XIAOLI-YU YANG
vs Tian Qing-Zhao Yunlei

26-24  21-15
Simple Hommes
photo de hidayat taufik
drapeau de l'indonesie TAUFIK HIDAYAT
vs Joachim Persson

21-16   21 -11
Simple Dames
photo de wang yihan
drapeau de la chine WANG YIHAN
vs Li Xuerui

21-13  21-9
Double Mixte
photo de prapakamol toungthongkam
drapeau de la thailand SUDKET PRAPAKAMOL-SARALEE THOUNGTHONGKAM
vs Michael Fuchs-Birgit Overzier

21-15  21-15
Double Hommes
photo de boe mogensen
drapeau du danemark MATHIAS BOE-CARSTEN MOGENSEN
vs Ingo Kindervater-Johannes Schöttler

21-15  21-9
Double Dames
photo par defaut
drapeau de la thailand DUANGANONG AROONKESORN-KUNCHALA VORAVICHITCHAIKUL
vs Petya Nedelcheva-Anastasia Russkikh

21-16  11-2 (Abandon)
Simple Hommes
photo de lin dan
drapeau de la chine LIN DAN
vs Taufik Hidayat

21- 6   21-15
Simple Dames
photo de wang yihan
drapeau de la chine WANG YIHAN
vs Wang Lin

21-9  21-12
Double Mixte
photo de widianto natsir
drapeau de l'indonesie NOVA WIDIANTO-LILIYANA NATSIR
vs Hendra Aprida Gunawan-Vita Marissa

21-7  21-7
Double Hommes
photo de kido setiawan
drapeau de l'indonesie MARKIS KIDO-HENDRA SETIAWAN
vs Koo Kien Keat-Tan Boon Heong

15-21  21-15  21-14
Double Dames
photo par defaut
drapeau de la chine MA JIN-WANG XIAOLI
vs Cheng Shu-Zhao Yunlei

21-13  21-8
Simple Hommes
photo de gade peter
drapeau de danemark PETER GADE
vs Taufik Hidayat

16-21  21-17  21-7
Simple Dames
photo de wang lin
drapeau de la chine WANG LIN
vs Xie Xingfang

21-18  13-21  21-11
Double Mixte
photo de he yu
drapeau de la chine HE HANBIN-YU YANG
vs Anthony Clark-Donna Kellogg

21-13  21-19
Double Hommes
photo de kido setiawan
drapeau de l'indonesie MARKIS KIDO-HENDRA SETIAWAN
vs Cai Yun-Xu Chen

21-15  21 -12
Double Dames
photo par defaut
drapeau de la chine DU JING-YU YANG
vs Chin Eei Hui-Wong Pei Tty

20-22  21-19  21-11
Simple Hommes
photo de lee chong wei
drapeau de la malaisie LEE CHONG WEI
vs Bao Chunlai

21-11  21-14
Simple Dames
photo de xie xingfang
drapeau de la chine XIE XINGFANG
vs Pi Hongyan

21-13  21-13
Double Mixte
photo de limpele marissa
drapeau de l'indonesie FLANDY LIMPELE- VITA MARISSA
vs Xie Zhongbo-Zhang Yawen

21-11  21-15
Double Hommes
photo de cai fu
drapeau de la chine FU HAIFENG-CAI YUN
vs Lee Wan Wah-Choong Tan Fook

21-14  21-19
Double Dames
photo par defaut
drapeau de la chine WEI YILI-ZHANG YAWEN
vs Zhao Tingting-Yu Yang

21-10  21-15
Résumé de l'année

L'édition 2019 fait éclore aux yeux du monde la très jeune coréenne An Se Young, vainqueur de la favorite Carolina Marin. La Corée du Sud remporte également le double dames dans une finale fratricide tandis que l'Indonésie s'adjuge le double hommes par l'intermédiaire de Gideon/Sukamuljo et le double mixte avec la victoire de Jordan/Oktavianti. Déjà vainqueur en 2018, Chen Long réitère en prenant le meilleur sur Jonatan Christie.

Cette édition a été marqué par les forfaits de Carolina Marin et de Viktor Axelsen et l'absence de Lee Chong Wei. Les IFB ont été clôturé en beauté avec les victoires peu attendues de Chen Long et Akane Yamaguchi. En revanche, les bleux n'ont pas réussi à passer le premier tour lors de cette édition

Une édition marquée par de nombreux forfaits et absents (Lin Dan, Nozomi Okuhara, Jan O Jorgensen, Axelsen, Chris et Gabrielle Adcock) ou encore la rapide élimination de la star Lee Chong Wei, mais aussi par la réussite des indonésiens en double dames et mixte ainsi que celle des taïwanais en simple dame et double hommes. Les bleus ont tout donné pour sortir des qualifications mais seuls Ronan Labar et Audrey Fontaine en mixte et Brice Leverdez en simple homme atteindront les 8èmes de finale. 2018 sera peut-être la bonne année ?

Difficile de proposer une édition alléchante lorsque les stars du circuit Super Series tirent la langue après une longue année olympique. À l'instar de tous les Super Series post-Rio 2016, Paris a souffert de la défection de bon nombre de têtes d'affiches, forfaits ou rapidement éliminées de la compétition à Coubertin. Illustration de ces absences : le forfait de Lee Chong Wei le jour de ses 34 ans, quelques jours après une défaite historique face au Français Brice Leverdez.

Au fil de la compétition seules deux têtes de série majeures maintiennent leur rang : Boe/Mogensen d'abord, qui remportent Porte de Saint-Cloud une victoire inspirante : les fantasques scandinaves renouent avec le succès 8 mois après l'AVC de Carsten Mogensen lors des championnats d'Europe par équipes. Moins heureux, les tenants du titre coréens Ko/Kim (1) sont eux battus en finale par les révélations de 2016 Zheng/Chen. L'une des dernières apparitions de Ko Sung Hyun, qui prendra sa retraite quelques semaines plus tard. Chen Quingchen, elle, restera comme la porte-étendard de cette jeune génération chinoise qui a dominé son sujet à Paris pour les 10 ans des IFB : elle réalise le doublé avec Jia Yifan en double dames, laissant à Shi Yuqi et He Bingjiao le soin de compléter la moisson de l'Empire du Milieu face aux héros malheureux de 2016, le vétéran coréen Lee Hyun-Il et l'Américaine Zhang Beiwen.

En plein coeur de la course à la qualification olympique les Jeux Olympiques de Rio 2016, la 9ème édition des Yonex IFB pouvait se targuer d'un plateau exceptionnel. Après avoir résisté à la menace Axelsen au deuxième tour, Lee Chong Wei signait alors une 3ème victoire symbolique à Paris. Pour la première fois depuis son retour de suspension, le Malaisien regoûtait à Coubertin aux joies de la victoire en Super Series. Un tournoi marqué aussi par la chute dès le premier tour d'un Lin Dan en méforme, et par le nouveau grand parcours du Chouchou de Coubertin Chou Tien Chen.

Chez les femmes, Carolina Marin n'avait elle rien laissé au hasard cette année-là pour un premier titre à Paris. La double championne du monde mettait fin en personne à deux ans de règne de Wang Shixian. Chez les hommes, Lee/Yoo achevaient une exceptionnelle passe de 3 en Super Series en se défaisant de la surprise danoise Conrad/Kolding, tombeurs d'Ahsan/Setiawan puis de Boe/Mogensen.

Marqués par la révélation de l'affaire de dopage de Lee Chong Wei, les Internationaux de France de badminton 2014 avaient perdu progressivement ses principales têtes d'affiche. Chen Long et Lin Dan forfaits de dernière minute, le simple hommes allait alors sourire à un inconnu du grand public : le Taïwanais Chou Tien Chen. Le nouveau héros de Coubertin éliminait coup sur coup Jorgensen, Axelsen, Sugiarto, avant d'offrir une dernière résistance héroïque face à Wang Zhengming pour s'offrir un improbable titre Super Series.

Rayon de soleil du tournoi, Chou Tien Chen sauve la face d'une édition mitigée, marquée par les méformes. Symbole de ce spectacle gâché : l'abandon en finale de Li Xuerui face à Wang Shixian, après un tournoi féminin écrasé par la Chine. 2014 marquait aussi une nouvelle édition de la love story entre le couple Adcock et Paris. Après un parcours accidenté jusqu'à la finale, le duo britannique chutait lourdement face aux futurs champions olympiques Ahmad/Natsir, laissant Boe/Mogensen sauver l'Europe du marasme à Coubertin.

Chaque édition des IFB propose à différents degrés l'émergence d'enfants chéris du public. Pour la 7ème édition du tournoi parisien, ce sont trois héros qui émergent sur les courts, dans des styles très différents. Premier d'entre eux : Jan O Jorgensen, qui remportait haut la main son deuxième Super Series face au Poulidor du circuit, Kenichi Tago. Logique pour le Danois, mais terriblement cruel pour le Japonais qui s'était offert à la surprise générale le roi Lee Chong Wei en demi-finale ! Mais 2013 marque aussi la naissance d'une relation particulière entre Paris et le duo Chris Adcock et Gabrielle White (qui s'apprêtait à devenir Madame Adcock). Le glamour couple britannique atteint les demi-finales à Coubertin après une belle victoire face à Ahmad/Natsir. Chez les dames, les forfaits de Li Xuerui et Wang Yihan ne profitaient pas aux autres nations. Bien aidée par les défaillances de Juliane Schenk et Taï Tzu Ying, Wang Shixian bénéficie d'une finale à sa portée pour remporter le premier de ses deux titres parisiens.

Autre fait marquant : le nouvel échec des Malaisiens Koo/Tan à renouer avec la victoire en Super Series. Profitant d'un tableau clairsemé pour atteindre la finale, les vice-champions du monde 2010 pliaient à la surprise générale face à Kido/Fernaldi. Un échec qui allait marquer peu de temps après leur sortie de l'équipe nationale malaisienne.

Au repos après une année consacrée aux JO de Londres 2012, nombreuses étaient les stars à manquer à l'appel lors de cette édition des IFB. Une opportunité pour de nouveaux visages, mais surtout la chance pour un homme de réussir ses adieux à son public : après deux victoires romanesques face à Jayaram et Ueda, Peter Gade s'inclinait en 3 manches face à Jan O Jorgensen pour ses derniers Internationaux de France. Comme un symbole, c'est face à son successeur annoncé que le vainqueur de l'édition 2008 quittait son antre parisienne ... avant d'y revenir 3 ans plus tard en tant que coach de l'équipe de France. Mais Jorgensen devra attendre un an de plus pour monter sur la plus haute marche du podium à Coubertin : la surprise malaisienne Liew Daren est passée par là, privant un certain Viktor Axelsen du titre pour sa première finale Super Series.

Vouée aux surprises, l'édition 2012 consacrait également l'une des nombreuses pépites de l'école du simple dames nippon : Minatsu Mitani.la Nippone peinera à confirmer par la suite, éclipsée par Akane Yamaguchi ou Nozomi Okuhara dans la hiérarchie nationale.

Probablement l'édition la plus relevée des Internationaux de France de badminton avec 2007. Intense de bout en bout, la 5ème édition des IFB avait tenu toutes ses promesses, portée par la quête de points pour la qualification olympique par les meilleurs joueurs mondiaux. Exit Gade et Hidayat, éliminés prématurément : c'est Chen Long qui commençait alors à pointer le bout de son nez, après notamment une victoire au Denmark Open sur Lee Chong Wei. Qu'importe : le Malaisien obtient sa revanche en demi-finale à Paris, avant de s'offrir son deuxième sacre face à l'inattendu Kenichi Tago. Le Japonais avait bénéficié alors d'une bien étrange partie de manivelles de l'équipe nationale de Chine, avec l'abandon de Lin Dan à quelques points de la victoire en demi-finale ...

Dans les autres tableaux, les IFB marquent aussi la montée en puissance de la future championne olympique Li Xuerui. Encore méconnue à l'époque, la nouvelle pépite de la CBA cèdait pour la deuxième année de suite en finale face à l'inarrêtable Wang Xin, mais marquait déjà les esprits. Héros de l'édition côté européen : les Danois Fischer/Pedersen, qui remportent le match du tournoi face à Zhang/Zhao en demi-finales, avant de triompher de Xu/Ma pour le titre.

Boudés par des badistes en pleine préparation pour les Jeux Asiatiques, les IFB 2010 restent dans l'histoire comme l'une des éditions les moins relevées du tournoi, deux mois après la venue des meilleurs badistes mondiaux en France pour les championnats du monde parisiens. Coubertin espérait voir là l'occasion pour son chouchou Peter Gade de briller. C'était sans compter l'ancien Top 10 mondial Joachim Persson qui surprenait le vétéran scandinave en demi-finale, avant de laisser à Taufik Hidayat son seul et unique titre Super Series.

L'édition 2010 marquait également le début d'une passe difficile pour la chef de file de l'équipe de France Pi Hongyan, éliminée par la surprenante Elisabeth Cann au deuxième tour. Sans surprise, c'est Wang Yihan qui profite de l'aubaine, tandis que Boe/Mogensen et les inattendus thaïlandais Aroonkesorn/Voravichitchaikul et Prapakamol/ThoungThongkam ne laissaient pas eux passer une chance aisée de briller en Super Series.

Pas de Lee Chong Wei pour la troisième édition des IFB, mais un plateau de grande qualité tout de même dans une édition qui préparait la venue des Mondiaux 2010 à Coubertin. L'époque aussi de l'apogée de Lin Dan, champion olympique et du monde en titre, qui ne laissait rien sur son passage. Super Dan écrase en finale un Taufik Hidayat qui avait pourtant pris sa revanche de 2008 sur Peter Gade en demi-finale.

En simple dames, pas de finale pour Pi Hongyan, stoppée cette fois par la "nouvelle Xie Xingfang", une certaine Wang Yihan. Elle ne le savait pas encore, mais c'est face à la future championne du monde Wang Lin que la jeune chinoise prenait le pouvoir à Coubertin. Les spectateurs présents se rappelleront aussi une superbe finale de double hommes entre Kido/Setiawan et Koo/Tan, et de l'une des dernières apparitions de Widianto/Natsir avant la séparation du mythique duo de double mixte indonésien.

Deux mois après les JO de Pékin, les tableaux clairsemés n'empêchaient pas une très belle programmation pour le retour des stars à Coubertin. L'occasion de proposer aussi une belle sortie de piste au vétéran scandinave Kenneth Jonassen, futur coach de l'équipe nationale britannique puis danoise. Mais c'est son ami Peter Gade qui attirait toutes les lumières cette année là, retrouvant le goût d'un titre Super Series pour le plus grand bonheur de "son" public parisien.

2008, édition de la confirmation aussi pour l'iconique duo indonésien Kido/Setiawan. Après avoir privé Cai/Fu de la médaille d'or olympique tant espérée à domicile, ils récidivaient avec la manière en Île-de-France, confirmant leur mainmise d'alors. Ils ignoraient alors que leur futur s'écrira quelques mois plus tard hors de la fédération indonésienne, suite à un conflit de sponsors avec la PBSI.

Après une année sans compétition majeure à Paris, la caravane du badminton mondial revenait en Île-de-France, avec cette fois certains de ses plus beaux joyaux. Fini l'Open de France de la Halle Carpentier : place aux Internationaux de France de badminton, première édition de la compétition qui bénéficiait de l'avènement du circuit Super Series.

À une époque où la Chine dominait tous les top 5 mondiaux, il serait presque surprenant de voir Lee Chong Wei remporter cette première édition. Pourtant, sans perdre un set du tournoi et en écartant les lieutenants Chen Jin et Bao Chunlai, c'est bien le Malaisien qui soulevait le premier trophée parisien. Mais Paris n'avait alors d'yeux que pour son héroïne Pi Hongyan : membre du top 5 mondial, la Bordelais s'offre la future championne olympique Zhang Ning en demi-finale avant de butter sur sa bête noire Xie Xingfang.